6 thoughts on “158. L’envers du décor.

  1. Malheureusement, il faut l’admettre, le travail d’animation de ce film à pu provoquer des séquelles psychologique lourdes et irrémédiables qui resteront gravées à jamais chez les animateurs de chez Walt Disney Studio… La culpabilité, les angoisses permanentes en imaginant les biches du monde entier se liguer entre elles pour organiser une révolution aussi grosse que toutes celles du Printemps Arabe réunies… Ce sont eux les vrais victimes… compatissons.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>